Retour sur la finale de la 8ème édition des Olympiades des Sciences de l’Ingénieur

#Ingénierie #OlympiadesSI #FinaleNationale #Prix
Partager
facebook twitter

Soixante-six équipes de lycéens se sont rencontrées le 17 mai dernier lors de la finale nationale des Olympiades des Sciences de l’Ingénieur. Pour cette huitième édition, les élèves ont eu le privilège d’être accueillis sur le campus de l’Ecole Polytechnique, en Île-de-France. L’événement qui a été créé à l’initiative de l’Union des Professeurs de Sciences et Techniques Industrielles (UPSTI), a pour objectif de développer le goût des Sciences de l’Ingénieur chez les lycéens en séries S, SI et STI2D.


Il est 8 heures 30 dans le grand hall de l’Ecole Polytechnique : les lycéens installent méticuleusement leurs stands. Après un an de travail et d’étapes académiques, les équipes sélectionnées vont enfin pouvoir présenter leurs travaux à une échelle nationale. Par groupe de trois ou quatre, ils auront jusqu’à 15 heures pour convaincre le jury du caractère innovant, abouti et pluridisciplinaire de leurs projets. Malgré tout, la plupart des élèves sont détendus. « Le but est de passer une bonne journée » déclarent trois jeunes scientifiques venus présenter le Luminophone, « un instrument de musique qui transforme la lumière en son ».

13 heures 30. Les professionnels et les enseignants qui composent le jury scrutent un exosquelette, une prothèse détectrice de chocs, ou encore un lanceur de balles de handball intelligent. Un carnet et un stylo à la main, ils s’enquièrent des développements techniques et des interactions entre les projets et leurs possibles utilisateurs. Un professeur en Sciences de l’Ingénieur témoigne discrètement : « chaque année il y a un véritable enthousiasme, de très nombreuses compétences et une variété dans la présentation des travaux ».

« Vous êtes les 300 meilleurs lycéens français en Sciences de l’Ingénieur »

15 heures : la conférence sur les métiers de l’Ingénieur débute. Thalès* y présente ses missions et dispense des conseils attendus : « les bons ingénieurs sont ceux qui se tiennent au courant des évolutions technologiques ». Le géant de l’électronique et Polytechnique le savent : une partie de leurs futures recrues se trouve actuellement dans cet amphithéâtre. Aussi, c’est en s’aventurant à une agréable flatterie qu’ils déclarent : « vous êtes les 300 meilleurs lycéens français en Sciences de l’Ingénieur » ! Et quid des lycéennes ? Plus tard, la question de la féminisation des métiers de l’ingénierie sera abordée. Tous regretteront que les femmes ne représentent que 22 % des professionnels du secteur.

A 16h30, la remise des prix débute. Treize équipes seront récompensées aujourd’hui au titre de prix annexes (meilleure solution digitale, innovation, équipe la plus dynamique, etc.) et trois autres formeront le podium. Sur un strapontin du fond un élève murmure à l’oreille de son camarade : « on va se faire torpiller par les lycées qui ont de l’argent » ! Mais le palmarès lui donnera tort car une grande diversité de projets sera distinguée. Drones, lunettes de réalité augmentée, caméras GoPro … une pluie de cadeaux récompense de surcroît, le travail des lauréats. Enfin, le premier prix est attribué aux étudiants du Lycée Français de Madrid pour « Beertech », un système qui permettra aux brasseries artisanales de diminuer la perte de stocks périssables. Heureux d’arriver au terme de cette journée très chargée, les lycéens rejoignent l’espace où se tient le cocktail de clôture ; l’un d’eux plaisante alors : « c’était pas une sinécure ! ».


* Partenaire majeur de l’événement et leader en ingénierie aérospatiale, de sécurité, de défense et de transport terrestre.

Plus d'actualités

Ingéskills 2017

Ingéskills 2017 au Meet.ING 2017 le 19 octobre 2017 à la...

Retour sur le PIF du 19 octobre 2017 à la cité des sciences à Paris!

Le PIF du 19 octobre 2017 à la cité des sciences à Paris,...

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter de Concepteurs d’avenirs

* = Champs obligatoires